Logo de Suivant.net
Image principale de l'article
Image principale de l'article

Mis à jour le

Tout savoir sur le NVIDIA Image Scaling (mise à l'échelle de l'image)


Les progrès remarquables dans le domaine technologique ont donné lieu à la conception d’un nouvel outil informatique. Il s’agit du NVIDIA Image Scaling (ou mise à l'échelle de l'image nvidia), un gestionnaire d’imagerie, devenu très utile pour les passionnés de jeux vidéo. Découvrez dans cet article toutes les informations essentielles sur la mise à l'échelle de l'image NVIDIA.

NVIDIA image scaling: qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé NIS, Le NVIDIA Image Scaling est une technologie de mise à l’échelle spatiale. Il est universel, et ne dépend d’aucune composante temporelle de l’Intelligence artificielle. La technologie du NIS s’apparente à celle du Fidelity FX Super Resolution d’AMD. Les deux ont en commun l’algorithme de Lanczos.

NVIDIA Image Scaling est un outil qui agit sur la résolution graphique dans les jeux. Il sert à faire fonctionner et adapter un jeu à faible résolution graphique avec votre écran et l’upscaler. En d’autres termes, le NIS calcule les images d’une petite définition, pour les afficher en plus grands (mise à l'échelle).

Fonctionnement du NVIDIA Image Scaling.

Le NIS a été conçu pour suppléer au NVIDIA Deep Learning Super Sampling ou NVIDIA DLSS. Il suffit de faire la mise à jour des pilotes NVIDIA, pour qu’il soit opérationnel. Le fonctionnement de NIS consiste à upscaler les dimensions spatiales de l’image, partant de l’algorithme de Lanczos. Ce dernier tourne directement sur les shaders du GPU. En ce qui concerne l’activation proprement dite du logiciel, deux procédés sont exploités.

Le premier procédé s’applique aux possesseurs d’un GPU NVIDIA. Pour activer le NIS, il suffit juste de se référer aux paramètres 3D, présents dans le panneau de configuration NVIDIA. Activez l’option « Mise à l’échelle de l’image », dans la fenêtre « Gérer les paramètres 3D », et le tour est joué !

Image montrant comment activer l'image scaling dans le Panneau de configuration NVIDIA.

Le deuxième, consiste à activer la mise à l’échelle de l’image NVIDIA dans les paramètres de GeForce Experience. Une fois activé, l’algorithme de GeForce Experience procède à un lissage, pour proposer des types d’affichages virtuels. Il suffit donc de faire un choix, pour lancer le processus du NIS. GeForce offre aussi la possibilité de régler le degré de netteté souhaité.

Image montrant le NVIDIA Image Scaling dans les paramètres de GeForce Experience.

Les avantages du NVIDIA Image Scaling.

Le NVIDIA DLSS paraîtrait plus intéressant que le NVIDIA Image, mais ce dernier est plus performant. Il s’adapte bien aux ordinateurs qui ne peuvent pas exploiter le DLSS. En effet, l’utilisation du DLSS nécessite une carte graphique dotée de Tensor Core RTX 20 ou RTX 30. Tandis que le NIS est opérationnel avec n’importe quelle carte graphique. Une autre particularité est que le DLSS utilise trois images pour comprendre la scène avant de créer l’image en haute définition. Il s’agit de l’image visualisée au temps T sur l’écran de l’ordinateur, puis des deux images qui lui sont antérieures.

Le NIS quant à lui, utilise une seule image, qui n’est rien d’autre que celle visualisée à l’instant T. De plus, lorsque la mise à l’échelle est activée, il est possible de modifier la netteté au moyen d’un curseur. Bien évidemment, la définition de l’image devra être inférieure à celle native de l’écran.

Ladite technologie offre également une interface de développement SDK, et un code source de traitement doté de licence libre MIT. Cette option facilite la tâche aux développeurs pour son intégration dans les jeux vidéo.

Image montrant une comparaison des algorithmes de mise à l'échelle proposés par NVIDIA.

En somme, NVIDIA Image Scaling améliore la résolution graphique des jeux grâce à une mise à l’échelle et un upscaling sans pour autant réduire la qualité visuelle. Il est accessible aussi bien pour les joueurs que pour les développeurs.